Passons maintenant à une nouvelle lignée ...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une Intruse sur la Terre des Lions [Libre à qui veut ^^]

Aller en bas 
AuteurMessage
Leia

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 14/04/2010

Mon perso'
Âge: Je suis une jeune adulte.
Compagnon: Pour le moment, je suis libre. Ça vous dis, les garçons ? =^.^=
Particularité: Mes jambes son plus longues et fines que la normal des autres hyènes.

MessageSujet: Une Intruse sur la Terre des Lions [Libre à qui veut ^^]   Ven 16 Avr - 0:06

La nuit était tombée depuis déjà plusieurs heures sur ce territoire ancestral que l'on nommait la terre des lions, une nuit absolument magnifique. Le soleil s'était couché derrière les montagnes qui masquaient la ligne d'horizon, laissant ainsi prendre leurs places légitimes à la multitude d'étoiles réunis en constellations au dessus de cette merveilleuse planète, qui étincelaient comme de petits diamants vivants, et qui semblaient observaient les mortels depuis leur perchoir céleste en riant de leur petite taille comparé au reste de l'univers dans lequel le caillou sur lequel ils vivaient flottait. Et la lune, que cette nuit, rien ne pouvait égaler en rondeur, plus brillante que les cratères des volcans les plus anciens, qui léchait la terre de ses rayons argentée, y répandant une lumière qui ne permettait pourtant pas de voir vraiment plus loin que le bout de son museau. Les êtres vivants durant la journée avaient déjà regagnés leurs nids, leurs tanières, leurs cavernes, etc... depuis un bon moment, et vagabondaient désormais à travers le monde de leurs songes, un monde qui n'appartenait qu'à eux-seuls, un monde où tout ce qu'ils désiraient pouvait leur arriver, ou alors, au contraire, où il pouvait leur arriver les pires mésaventures à travers les plus horribles de leurs cauchemars. Et, à l'inverse, ceux qui vivaient durant la période des ténèbres, les créatures nocturnes, avaient quittés depuis un moment leurs bon petit lit douillet, afin de reprendre ce qu'ils appelaient leur quotidien, un quotidien de chasse, de rencontre et d'amour... durant le temps où la grande sphère d'argent faisait régner sa lumière froide et sombre sur la Terre, celle-ci leur appartenait. Cette nuit-là, il n'y avait pas le moindre souffle de vent qui voyageait dans la grande savane de la terre qui appartenait aux Pridelanders. Tout était calme et paisible... le troupeau de gazelles dormaient pour la plupart, se protégeant de la brillance lunaire à l'ombre d'un vieil arbre, collée les unes contre les autres afin de de ne pas subir la morsure du froid... sauf trois d'entre-elles qui étaient restées éveiller, droite et haute, fier et digne, tournant autour de la masse et qui veillaient sur leurs camarades... celle que l'on pouvait nommer les sentinelles. Leur rôle était de surveiller les prédateurs, et de les réveiller si elles en repéraient un. Cependant, cela cervait-il réellement à quelque-chose ? Après-tout, les seuls mangeurs-de-gazelles qui vivaient sur ces terres tranquilles étaient les lions, et à cette heure-ci, ils devaient tous êtres retournés au rocher de la fierté pour dormir... mais alors, pourquoi les hautes-herbes qui sillonnaient la savane s'étaient d'un coup mise à trembloter, comme si un souffle de vent venait de se lever et de les frôler, alors que les animaux à sabot, elles, n'avaient rien ressenties... ?
Comme le dit si bien la célèbre expression que déclara un jour quelqu'un dont j'ignore le nom [ignare -_-'] : chose promise, chose dû ! Leia, une jeune hyène aux longues jambes, chasseuse expérimentée de la meute de ces canins qui s'étaient installées dans le cimetière d'éléphant, avait passée la plus grande partie de la journée à surveiller ces terres où il lui était normalement interdit de poser les pattes, installée devant la fausse remplis de crocodiles qui délimitait la frontière des territoires de deux clans dont les espèces étaient les mêmes, mais qui pourtant étaient si différentes... durant la plus grande partie de la journée, elle avait surveillée, tendis que des hordes de félins s'attaquer à ces chevaux rayés connu sous le nom des zèbre, combattaient ces vaches aux cornes géantes qu'étaient les buffles, ou pourchassaient ces gracieuse créatures qu'elle observait actuellement, caché sous le couverture des hautes-herbes, les gazelles... durant la plus grande partie de la journée, elle avait fulminée, elle avait regardée la raison pour la quel les siens n'appréciaient pas les lions qui rejetaient les hyènes, qui les considéraient comme des êtres insignifiants et inférieurs, et qui les avaient obligées à partir s'installer sur un territoire pauvre en eau comme en nourriture, un territoire où trouver à manger était une action qui relevait de l'exploit, alors que, sous leurs museaux, ces vantards et ces insolents se goinfraient plus que ce que leurs estomacs était censé pouvoir supporter, un territoire à l'intérieur duquel, jour après jour, les rangs des canins baissaient, où les plus anciens perdaient la vie par manque d'hydratation, où les plus jeune mourraient par manque de lait, où certains de ceux considérés comme les plus forts tombaient d'épuisement, emportés par une vie trop difficile à porter pour leurs épaules. Étant donné la façon dont les lions traitaient les hyènes, il ne fallait pas s'étonner qu'une bonne partie de leurs rangs tournent mal... et enfin, durant la plus grande partie de la journée, elle avait réfléchie à son plan, elle s'était préparée à passer une longue nuit, et à violer toutes les interdictions des lions en pénétrant sur la terre de ceux-ci, et surtout en y chassant. La prédatrice n'en pouvait plus ! Elle en avait assez que les siens souffre de la faim, de la soif, de leurs pertes, à cause de l'égoïsme de leurs voisins... elle était très décidée. Même si elle mettait sa propre vie en danger, cette nuit au moins une de ces gazelles partirait avec elle et finirait dans l'estomac des hyènes. Après tout, si elle réussissait à passer inaperçu au yeux des Pridelanders, elle était certaine que ceux-ci ne s'en apercevrait même pas ! Lorsqu'elle avait été acceptée comme chasseuse au sein du clan, c'était comme si elle avait prêté serment, comme si elle avait jurée de protéger les siens de la faim, car c'était ce pourquoi elle était le plus douée. Et donc, comme je le disais, chose promise, chose dû, elle était prête à presque n'importe quoi, même au détriment de sa propre sécurité, pour remplir sa mission...
Les sentinelles qui avaient repérées sa présence lorsqu'elle s'était déplacée restèrent plusieurs longues minutes aux aguets, les oreilles pointant dans tous les sens, les yeux survolant le paysage nocturne, la truffe à l'air... puis, enfin, ils se décidèrent à se calmer, à détendre leurs muscles, et à reprendre leur ronde. Leia put s'avancer d'avantage, et, toujours cachée sous son long manteau d'herbe humide par la rosée naissante, elle observa un long moment cette masse que formaient les équidés plongeaient dans leurs rêves, en leur tournant silencieusement autour. Elle tentait de repérée le plus vieux et le plus faible d'entre-eux, afin d'être presque certaine de ne pas rater son coup. Oui, je sais ce que vous vous dites : elle était très lâche d'attaquer ainsi durant leur sommeil... elle ne faisait cependant pas cela pour son bon plaisir, mais elle avait une règle bien à elle : quand on a faim et qu'on veut survivre, on a tous les droits ! Si ternir son honneur de hyène en organisant une attaque traître permettait d'aider sa meute justement à survivre et à ne pas mourir de faim encore quelques saisons, et bien elle était prête à le faire. De plus, pour cette chasse-là, elle était obligée d'attaquer durant la période sombre. Elle espérait ainsi que ses ennemis, les lions, ne pourraient la repérer. Elle savait que leur vue leur permettait de percer les ténèbres, mais elle avait tout de même plus de chance de passer inaperçu durant la nuit, où ils étaient tous sensés dormir, que durant la journée, à découvert... enfin, elle repéra la proie qui semblait parfaite ! Une vieille antilope mâle, à la robe mitée, un peu maigre, mais qui leur permettrait quand même de tenir plusieurs jours si ils se rationnaient et qu'ils faisaient attention... il dormait en bout de la masse... elle se plaça bien fasse à lui... ses griffes raclèrent le sol tendis qu'elle tentait que communier avec la terre-même, comme si elle espérait qu'elle la guide dans ses actions... durant une chasse normal, si elle ne voulait pas revenir bredouille, il fallait qu'elle soit rapide et précise... là, il fallait qu'elle le soit encore plus. Elle n'aurait qu'une seule chance, si elle laissait sa proie s'échapper, non seulement elle pouvait être sûr que les antilopes resteraient toute sur leurs gardes durant toute la nuit, réduisant d'avantage ses chances d'en attraper une, mais en plus leurs cris risquaient prévenir les lions, ce qui obligerait la jeune femelle à prendre la fuite. Elle dût se concentrée, observer chaque détail avec la plus grande attention... elle ne pouvait compter que sur la lumière de la lune pour ne pas rater, ce qui était bien mince... cependant, ça lui semblait bon, pas de racine, pas de rocher, du moins il ne lui semblait pas... si elle courait droit-devant, elle ne devrait pas le rater... elle attendit que l'une des antilopes sentinelles passe devant elle, puis lui tourne le dot... ça y était, c'était le moment ! Elle fonça...
Aussi rapide et légère que souffle de vent, elle quitta sa cachette végétale. Ses coussinets volèrent par dessus le sol, créant de petits nuages de poussières... elle atteignit rapidement sa victime et se jeta à sa gorge... ses puissants crocs entamèrent avec une grande facilité la tendre chaire, percèrent la carotide, le sang coula à flot dans la gueule de la hyène, la rendant folle, l'excitant d'avantage dans le "meurtre" qu'elle était en train de commettre. Ce fut tout à coup la panique autour d'elle, elle crut que ses oreilles allaient exploser sous tout ce bruit. Sa proie se leva en beuglant si fort que des oiseaux, effrayés, s'envolèrent de l'arbre sous lequel ils se trouvaient, tendis que le chasseuse fut soulevée du sol, refusant de lâcher prise et continuant de lui lacérer la peau... à ses hurlement s'ajoutèrent ceux d'alertes des sentinelles lorsqu'ils repérèrent cette bête sortie de la nuit s'attaquer à l'un des leurs... et à ce concert finit par arriver les cris et les bruis de sabot du reste du clan d'antilopes, qui se réveillèrent toutes en même temps, se levèrent et partirent en courant, faisant trembler la terre sous leur cavalcade, abandonnant leur vieux congénère à son triste sort, jusqu'à se qu'il finisse par étouffé sous la morsure mortel de la femelle... lorsqu'il ne resta plus sous l'arbre que le canin et sa proie, celle-ci s'effondra, emportée par le coup de la faucheuse vers ce que les gens aimaient appeler un monde meilleur... Leia se relava, sa fourrure dégoulinant du liquide chaud et délicieux qui sortait de sa victime... au loin, elle pouvait voir le nuage qui naissait de la course des autres antilopes... elle avait réussi à abattre le futur repas des hyènes du cimetière d'éléphant, cependant elle n'avait pas le temps de se reposer ! Elle saisit le cadavre par l'une de ses cornes et se mit à marcher à reculons en le tirant. Il lui fallut un long moment avant de réussir à se retrouver à nouveau cachée parmi les hautes-herbes... bon sang, qu'il pouvait être lourd ! Et elle devait maintenant réussir à le traîner à travers toute la savane, c'est à dire la moitié du territoire des Pridelanders, sans se faire repérer par ceux-ci, puis arriver à lui faire traverser la fausse aux crocodiles, avant de devoir traverser tout le territoire des lions que l'on nommait les exilée et d'enfin atteindre sa meute... autant dire qu'elle n'était pas prête de finir sa nuit et que le fait que sa chasse soit finit signifié qu'elle était sortie de l'auberge...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une Intruse sur la Terre des Lions [Libre à qui veut ^^]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enregistrements libres de droits en libre écoute (3)
» [Red Lions 94] parle(nt) de Mysa
» Terre
» il existe un lieu paradisiaque sur terre...
» Mercredi Libre - Noël 92

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle lignée : la renaissance :: La Terre des lions :: La savane-
Sauter vers: