Passons maintenant à une nouvelle lignée ...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un Nouveau Jeu | PV Sirus |

Aller en bas 
AuteurMessage
Karya

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 28/02/2010
Age : 22
Localisation : En vadrouille =P

MessageSujet: Un Nouveau Jeu | PV Sirus |   Ven 5 Mar - 21:56

Ce matin, comme tous les matins, Karya s'était réveillée aux aurores ... Elle avait envie d'explorer d'autres lieux et découvrir des jeux ou des passe temps amusants ... Cette journée commençait a merveille : un rayon de soleil fit sa timide apparition dans la tanière s'élevant tout droit sur la jeune Karya. Celle-ci éternua et se retourna violement en marmonnant des mots incompréhensibles puis se rendormit presque aussitôt. Elle se serait rendormie si son " ami papillon " n'était pas venu lui chuchoter a l'oreille l'emploi du temps de cette journée ... Karya regarda ce papillon orangé | celui qui virevolte derière Karya sur ma signature | et bailla a se décrocher la mâchoire ... Elle sauta hors de son " nid de paille " qu'elle s'était construise avec l'herbe de la savane pour dormir plus confortablement et s'ébroua. Elle regarda ses deux frère qui étaient collés et leur murmura :

- Eeeeh !!! Eeeeh !!! Toris, Kinaï !!! Eeeeh !!!

Elle fit une gentille poke sur le crâne de son grand frère qui se retourna tout endormit. Kinaï ronflait encore. Le bébé lion enfouit son museau dans ses patte de bébé, murmura des paroles incompréhensible, tout comme Karya il y a quelques minutes, et se rendormit en ronflent. Toris et Karya sourit tout attendrit devant le bébé lion qui se moquait des sourires et qui continuait a dormir comme un ange. Sa bouille d'angelo faisait craquer tout le monde et surtout Toris et Karya. Toris se rembrunit en écoutant l'emploi du temps que le papillon orange avait donné a sa soeur. Il dit :


- On a déjà été embêter les crocodîles il y a deux jours ... Vas-y sans nous !

Il se remit en boule et se rendormit aussitôt pendant que la jeune Karya fit rouler ses yeux vers le ciel en soupirant. Elle murmura un " Rah les garçon ! Quels paresseux ! " ... Elle pivota sur ses talons et se mit en route vers la rivière aux crocodîle avec son ami Le Papillon Orange. Arrivés là bas Karya entendit un bruissement de feuilles et sursauta. Elle grogna tandit que son Ami Papillon Orange se posa sur ses épaules. La jeune Karya pencha la tête et abandonna, ce n'était peut être qu'un petit animal, une grenouille peut être ... Mais le bruit continua et Karya sentait son coeur battre a une vitesse folle ... Elle n'était pas très rassurée.

_________________
Grain de sable malin qui regarde tomber
Un à un de tes copains au fond du sablier.

Passent les minutes et passent les secondes.
Une chanson à finir et qui n'en finit pas,
Tant ce grain qui n'tombe pas pourrait bien être toi


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirus
Le miroir brisé ~
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 27/02/2010
Localisation : Paradis tropical / Canyon / Rivière des crocodiles

Mon perso'
Âge: Adolescent
Compagnon: /
Particularité: Ombre du Miroir brisé

MessageSujet: Re: Un Nouveau Jeu | PV Sirus |   Sam 6 Mar - 23:16

Une nouvelle journée, une nouvelle chance de devenir plus fort, voila comment Sirus voyait la vie. Le soleil venait à peine de se lever qu’il était déjà debout, prêt à s’entrainer pour devenir plus fort. Pas de temps à perdre, lambiner n’était pas dans ses habitudes et il avait hâte de commencer cette journée, surtout qu’il la sentait bien, au fond de lui, un sentiment qui lui disait que tout se passerait bien. Sortant sans réveiller sa mère, il regarda au alentour. Personne, quoi de plus anormal, les autres dormaient surement, rah tous des faibles, sauf le chef peut être … Enfin il ne le connaissait pas et avait peu d’estime pour Hasira avec tout ce qu’il avait entendu comme rumeur le concernant. Mais la n’était pas la question, si il n’y avait pas d’adolescent à qui chercher des noises, alors autant aller ce dégourdir les pattes ! Il fit donc sa petite balade matinale, s’entrainant sur la vitesse ou bien l’endurance, en somme tout ce que son corps était possible de faire.

Voila que sa jolie balade l’amena à la rivière des crocodiles, lieu de jointure entre les terres luxuriantes des non exclus et de leurs terres à eux, les exilés. Traversant le tronc pour se mettre sur la terre des non exclus, il s’arrêta un moment, assis sur son séant, à contempler l’horizon et ses frontières bien vague à ses yeux. Rien que ce spectacle lui procurait d’étrange sensation, un cœur déchiré d’avoir quitté sa patrie et un cœur réclamant justice et vengeance sur ceux qui l’ont trahis. Il y avait sans doute autre chose mais il n’arrivait pas à mettre la patte dessous, quelque chose qui le tracassait, le rongeait de l’intérieur et de ce fait flétrissant son âme de jour en jour. Quelque chose d’oublié, un sentiment vécu qui semble causer plus de torts que de bien et qui pourtant mérite d’exister. C’est fascinant de voir au combien l’âme et sa capacité de préservation pouvaient être fascinant. Mais il se protégeait de quoi ? Là était la question, et il semblerait que le temps des réponses ne soient venus … Soupirant, il se releva pour retourner de l’autre coté de la rive des crocodiles, il en avait failli oublier son entrainement ! Ou plutôt cela devrait être l’inverse, s’il s’entrainait autant, c’était pour oublier ce sentiment qui le rongé de l’intérieur.

Un petit bruit vint perturber sa réflexion intérieure, le tirant de ses songes et le ramenant dans la brusque réalité. Il était à peine sur le tronc et il voyait non loin, sur la terre des exilés, une jeune lionne grognait sur un buisson. Quel spectacle saugrenu me dirait vous, surtout que la lionne arrêta aussitôt, se demandant si cela n’était pas futile. Mais en rien saugrenu pour Sirus qui était posté en hauteur et voyait le revers de la scène. La petite lionne ne pouvait se douter du danger qui la guettait en cet instant même, de la ou il était, Sirus voyait un jeune crocodile s’avançait lentement vers sa proie qui ne s’était aperçu de rien. Son cœur ne fit qu’un tour, piquant un sprint, il sauta du tronc et rattrapa le peu de distance qui le séparait du buisson. Juste à temps, voila que la gueule du crocodile sortait des buissons pour happer sa victime. Sirus s’interposa juste à temps, se mettant entre le crocodile et la jeune lionne. Poussant un rugissement, certes pas aussi puissant que les adultes, il griffa le bord de la gueule de l’animal, endroit sensible qui ne disposait pas de la protection des écailles. L’animal mugit de douleur et retourna dans les buissons, maugréant d’avoir loupé un festin si facile. Toujours en position d’attaque, face au buisson, il interpella la jeune lionne d’une voix calme :


- Ce n’est pas un terrain de jeu pour les lionceaux

Cet endroit était au combien dangereux, comment des parents pouvaient-ils se permettre de laisser leurs lionceaux trainer ici ? Mais bien sur, on parlait des lionceaux, qui n’avait jamais voulu échapper à la vigilance de ses parents pour aller dans les endroits interdits ? Reprenant son souffle, et étant sur que plus rien ne ressortirait des buissons, il se tourna vers la jeune lionne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un Nouveau Jeu | PV Sirus |
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Info] Bill : nouvelle coiffure, nouveau style : photos !
» [Rumeur confirmée 2 ans après] Bill & Tom auraient un tatoo commun et Bill un nouveau piercing!
» la symphonie du Nouveau Monde
» Nouveau groupe pour Ben harper
» Futur nouveau monorail pour Europa Park ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle lignée : la renaissance :: La Terre des éxilés :: La rivière aux crocodiles-
Sauter vers: